Semaine Européenne de la Vaccination du 23 au 29 avril 2017

Semaine Européenne de la Vaccination du 23 au 29 avril 2017

LA VACCINATION COMMENT ÇA MARCHE ?

 Lorsque nous rencontrons un microbe et tombons malade, notre système immunitaire se défend en fabricant des anticorps, destinés à neutraliser et éliminer ce microbe. La vaccination fonctionne de la même manière, tout en évitant les dangers liés à la maladie. Lorsque nous recevons un vaccin, un microbe rendu inoffensif est introduit dans notre corps. Il ne nous rend pas malade, mais notre système immunitaire fabrique quand même des anticorps pour le neutraliser et l’éliminer. Si nous rencontrons un jour le vrai microbe, notre système immunitaire le reconnaitra tout de suite et l’éliminera avant qu’il ne puisse nous rendre malade.

À QUOI SERVENT LES VACCINS ?

Les vaccins sont des médicaments d’une importance capitale pour la santé de tous, car ils permettent d’éviter un très grand nombre de maladies et d’épidémies. La vaccination représente l’un des plus grands succès de la santé publique : selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 2 à 3 millions de vies sont sauvées chaque année grâce à cet acte simple de prévention.

Plusieurs millions de personnes sont vaccinées chaque année en France. Grâce à la vaccination, la variole a disparu dans le monde et la poliomyélite a disparu de France.

Se faire vacciner en respectant le calendrier des vaccinations est le moyen de prévention le plus efficace aujourd’hui pour lutter contre certaines maladies infectieuses graves, difficiles à traiter et/ou à risques de complications et de séquelles, comme le tétanos, les oreillons, la coqueluche, les méningites et septicémies à méningocoque et bien d’autres… Certaines vaccinations sont particulièrement importantes dans certaines situations, comme la vaccination contre la grippe chez les personnes âgées, les femmes enceintes ou des personnes présentant certaines maladies chroniques.

 SE PROTÉGER ET PROTÉGER LES AUTRES

L’utilité d’un vaccin c’est de se protéger et de protéger les autres, notamment les personnes les plus fragiles de son entourage : nouveau-nés, femmes enceintes, personnes souffrant d’une affection contre-indiquant la vaccination, personnes âgées, etc. C’est le cas notamment des vaccins contre la coqueluche et la rougeole qui assurent une protection des nourrissons en attendant qu’ils puissent être vaccinés.

Certains vaccins permettent également d’éviter de contracter des maladies:

  • chez les personnes particulièrement exposées du fait de leur activité professionnelle ou de loisir (leptospirose,rage, hépatite B, etc.) ;
  • chez les personnes résidant ou voyageant à l’étranger lorsque la maladie est fréquente dans les lieux de résidence ou de séjour (fièvre jaune,fièvre typhoïde, etc.).

EFFICACITÉ DE LA VACCINATION POUR LA PROTECTION DE LA COLLECTIVITÉ

 Le premier objectif de la vaccination est de protéger la personne qui se vaccine. La vaccination a cependant d’autres bénéfices : en diminuant le nombre de cas d’une maladie infectieuse transmissible, elle réduit le nombre de sources possibles de contamination pour les personnes non vaccinées. Ces dernières sont donc protégées indirectement de la maladie, du moins tant qu’elles vivent dans un environnement constitué d’individus vaccinés. Cet effet permet en particulier de protéger des personnes trop jeunes ou trop fragiles pour être vaccinées.

Par exemple, vacciner l’entourage d’un nouveau-né contre la coqueluche permet d’éviter que ce dernier ne soit contaminé avant qu’il n’atteigne l’âge d’être vacciné. De même, vacciner contre la rougeole ou la varicelle l’entourage d’une personne dont le système immunitaire est déficient, et qui ne peut donc pas être vaccinée, permet d’éviter que ses proches ne la contaminent, provoquant une forme sévère de la maladie.

CALENDRIER SIMPLIFIÉ DES VACCINATIONS

À télécharger : http://oxi90.com/IQEQTSO64/calendriervaccinal2016.pdf

COMPRENDRE LA VACCINATION, BROCHURE À télécharger : http://oxi90.com/IQEQTSO64/INPES_comprendre_vaccination_2015.pdf